Pourquoi refaire régulièrement son site internet ?

Refonte site internet

La refonte de votre site web est une étape cruciale pour rester compétitif dans un marché dynamique comme celui de Paris.
Voici cinq avantages majeurs à envisager une refonte de votre site web :

1. Amélioration de l’expérience utilisateur (UX)

L’expérience utilisateur (UX) est essentielle pour garder les visiteurs sur votre site et les convertir en clients. Une refonte permet d’optimiser la navigation, de rendre le contenu plus accessible et de simplifier les parcours utilisateurs. Un design intuitif et agréable peut significativement augmenter le taux de conversion et fidéliser vos clients.

2. Modernisation du design et des fonctionnalités

Le design web évolue rapidement. Régulièrement de nouvelles tendances émergent. Un site obsolète peut donner une mauvaise impression de votre entreprise. En modernisant le design et en ajoutant des fonctionnalités actuelles, comme les animations interactives ou l’intégration de réseaux sociaux, vous pouvez donner à votre site un aspect contemporain et attrayant. Cela renforce la crédibilité de votre entreprise et attire plus de visiteurs.

3. Optimisation pour les appareils mobiles

Avec l’augmentation de l’utilisation des smartphones, avoir un site web responsive est devenu indispensable. La refonte permet d’assurer que votre site est entièrement optimisé pour les appareils mobiles, offrant une expérience fluide et agréable, quelle que soit la taille de l’écran. Un site mobile-friendly améliore également votre classement dans les résultats de recherche de Google.

4. Amélioration du référencement (SEO)

Une refonte est l’occasion idéale pour revoir et optimiser votre SEO. En intégrant les dernières techniques de référencement, vous pouvez améliorer votre visibilité sur les moteurs de recherche comme Google. Cela inclut l’optimisation des balises méta, la création de contenu de qualité, l’amélioration de la vitesse de chargement des pages et l’utilisation des mots-clés pertinents. Un meilleur référencement attire plus de trafic organique et augmente vos chances de convertir les visiteurs en clients.

5. Sécurité renforcée

La sécurité des sites web est une préoccupation majeure. Les cyberattaques peuvent causer des dommages considérables à votre entreprise et à votre réputation. Une refonte permet de mettre à jour les systèmes de sécurité, de corriger les vulnérabilités et de s’assurer que votre site respecte les dernières normes de sécurité. Cela protège non seulement votre site internet, mais aussi les données de vos clients.

Pourquoi choisir Webdigital pour la refonte de votre site web ?

Chez Webdigital, nous comprenons les défis uniques auxquels sont confrontées les entreprises. Notre équipe d’experts est dédiée à vous fournir des solutions sur mesure pour moderniser votre site web. Nous combinons design esthétique, optimisation SEO, intelligence artificiel et technologies de pointe pour créer des sites web rapides, performants et sécurisés. Faites nous confiance pour transformer votre site web en un outil puissant qui booste votre visibilité et vos conversions.

Comment Devenir UX Designer en 2024 : Compétences et Études

Devenir UX Designer

Le domaine de l’UX Design (User Experience Design) connaît une croissance exponentielle en 2024, alimentée par la demande croissante d’interfaces utilisateur intuitives et engageantes. Devenir UX Designer en 2024 nécessite une combinaison de compétences techniques, créatives et humaines solident, ainsi qu’une formation académique adéquate. Nous allons explorer ici les compétences nécessaires et les parcours pour devenir UX Designer.

Les compétences à Avoir en 2024

Compétences en Recherche Utilisateur

Méthodes de recherche qualitative et quantitative : Maîtrise des entretiens utilisateurs, des enquêtes, des tests d’utilisabilité et de l’analyse de données.
Empathie et compréhension des besoins des utilisateurs : Capacité à se mettre à la place des utilisateurs pour comprendre leurs attentes et comportements.

Design et Prototypage

Outils de design : Compétence dans l’utilisation d’outils comme Sketch, Figma, Adobe XD, et InVision pour la création de wireframes et de prototypes.
Design thinking : Approche centrée sur l’utilisateur pour résoudre des problèmes complexes et concevoir des solutions innovantes.

Connaissances en Développement Web

HTML, CSS et JavaScript : Connaissance de base des langages de programmation web pour comprendre les contraintes techniques et collaborer efficacement avec les développeurs.
Responsive Design : Création de designs adaptatifs pour diverses plateformes et tailles d’écran.

Psychologie Cognitive et Comportementale

Principes de psychologie : Compréhension des principes de perception, de mémoire et de cognition pour concevoir des interfaces intuitives.
Heuristiques de Nielsen : Application des règles empiriques pour améliorer l’utilisabilité des interfaces.

Compétences en Communication et Collaboration

Travail d’équipe : Collaboration avec des équipes pluridisciplinaires, y compris des développeurs, des chefs de projet, et des spécialistes du marketing.
Communication : Capacité à expliquer clairement les choix de design et à défendre les décisions basées sur des données utilisateur.

Adaptabilité et Apprentissage Continu

Veille technologique : Suivi des tendances et des nouvelles technologies dans le domaine du design et de l’expérience utilisateur.
Formation continue : Participation à des ateliers, des conférences et des cours en ligne pour rester à jour.

Études et Formations en France

Diplômes Universitaires

Licence en Design : Des établissements comme l’Université de Paris, l’Université de Nantes ou l’Université de Strasbourg offrent des programmes de licence en design, souvent avec une spécialisation en design interactif ou design numérique.
Master en UX Design : Des programmes de master spécialisés en UX Design sont disponibles dans des écoles comme l’École de Design Nantes Atlantique, l’Université de Technologie de Compiègne (UTC), et l’Université Paris 8.

Écoles de Design et Formations Spécialisées

Les Gobelins, l’école de l’image : Propose des formations en design interactif et motion design.
L’École Intuit Lab : Offre des cursus axés sur le design digital et l’expérience utilisateur.
Strate École de Design : Dispense des programmes en design d’interaction et UX Design.

Bootcamps et Cours en Ligne

Le Wagon et Ironhack : Proposent des bootcamps intensifs en UX/UI Design pour ceux qui cherchent à se reconvertir ou à acquérir rapidement des compétences spécifiques.
Cours en ligne : Plateformes comme Coursera, Udacity, et OpenClassrooms offrent des cours et des spécialisations en UX Design, souvent en collaboration avec des universités et des entreprises reconnues.

Devenir UX Designer en 2024 exige une solide combinaison de compétences techniques, créatives et humaines, ainsi qu’une formation adaptée. En France, de nombreuses options de formation sont disponibles, allant des diplômes universitaires aux écoles spécialisées et aux bootcamps intensifs. Avec une demande croissante pour des expériences utilisateur de qualité, le domaine de l’UX Design offre des opportunités passionnantes pour ceux qui sont prêts à investir dans leur éducation et à développer continuellement leurs compétences.

Les tendances de contenu web en 2024 : Ce qui fonctionne vraiment

Tendances des contenus web en 2024

Dans un monde où l’attention est une denrée rare et où la concurrence pour capter l’intérêt des internautes est féroce, il est essentiel de comprendre les tendances de contenu web qui émergent en 2024. En tant qu’agence digitale soucieuse de vous accompagner dans votre réussite en ligne, nous avons étudié de près ces tendances pour vous présenter ce qui fonctionne réellement. Dans cet article, nous explorons les stratégies de contenu qui résonnent avec les audiences d’aujourd’hui, avec une touche d’empathie et de compréhension des besoins des utilisateurs.

1. Créer des histoires authentiques

L’authenticité est une tendance intemporelle qui prend de l’ampleur en 2024. Les utilisateurs recherchent des marques qui partagent des histoires authentiques et sincères.

Exemple d’empathie :

Imaginez-vous dans les chaussures de vos clients. Quels défis rencontrent-ils au quotidien ? Quelles sont leurs aspirations ? Racontez des histoires qui résonnent avec leurs expériences et émotions.

2. Prioriser l’engagement et l’interactivité

En 2024, le contenu statique ne suffit plus. Les utilisateurs veulent interagir avec le contenu et participer à des expériences engageantes.

Exemple d’empathie :

Pensez à comment vous pouvez impliquer vos lecteurs dans le processus de création de contenu. Encouragez les commentaires, les partages d’expériences et les réponses à des questions posées.

3. Personnalisation et segmentation

La personnalisation est au cœur des stratégies de contenu en 2024. Les utilisateurs attendent des expériences sur mesure qui répondent à leurs besoins spécifiques.

Exemple d’empathie :

Utilisez les données disponibles pour segmenter votre public et proposer du contenu personnalisé. Montrez que vous comprenez leurs besoins individuels en leur offrant des solutions adaptées.

4. Prioriser le bien-être numérique

La santé mentale et le bien-être numérique sont des préoccupations croissantes pour les utilisateurs. Les marques qui promeuvent un contenu positif et inclusif gagnent en crédibilité et en fidélité.

Exemple d’empathie :

Soyez conscient de l’impact de votre contenu sur le bien-être de vos utilisateurs. Encouragez le positivisme, l’inclusivité et le soutien mutuel dans votre communauté en ligne.

En 2024, les tendances de contenu web évoluent vers des expériences plus authentiques, engageantes et personnalisées. En mettant en pratique l’empathie et la compréhension des besoins de vos utilisateurs, vous pouvez créer un contenu qui résonne vraiment et qui contribue à la croissance et à la fidélisation de votre audience.

Chez Webdigital, nous sommes là pour vous aider à naviguer dans ces tendances et à créer un contenu web qui laisse une impression durable et agréable.

Nous serions ravis d’entendre vos propres expériences et réflexions sur les tendances de contenu web en 2024.

Comment intégrer l’intelligence artificielle dans votre site web en 2024

Mona Lisa

L’intégration de l’IA dans votre site internet peut améliorer l’expérience utilisateur, optimiser les opérations et fournir des insights précieux. Cet article explore les différentes manières d’intégrer l’IA dans votre site web, les avantages que cela peut apporter et les étapes pratiques pour y parvenir.

1. Pourquoi intégrer l’intelligence artificielle dans votre site web ?

Amélioration de l’expérience utilisateur

L’IA peut personnaliser l’expérience utilisateur en analysant le comportement des visiteurs et en adaptant le contenu en temps réel.

Recommandations personnalisées : Offrez des produits, articles ou services basés sur les préférences et les comportements passés des utilisateurs.
Chatbots intelligents : Utilisez des chatbots pour fournir une assistance immédiate et répondre aux questions fréquentes.

Optimisation des opérations

L’IA peut automatiser des tâches répétitives, libérant ainsi du temps pour des activités plus stratégiques.

Automatisation des processus : Gérez les tâches administratives comme les réponses aux emails ou la gestion des stocks.
Analyse prédictive : Utilisez l’IA pour prévoir les tendances du marché et ajuster vos stratégies en conséquence.

Insights et analyses avancées

Les outils d’IA peuvent analyser de grandes quantités de données pour fournir des insights détaillés sur le comportement des utilisateurs et les performances du site.

Analyse de sentiment : Comprenez les sentiments des utilisateurs à travers leurs commentaires et avis.
Segmentation des utilisateurs : Identifiez et ciblez différents segments d’utilisateurs avec des stratégies spécifiques.

2. Applications concrètes de l’IA dans un site web

Chatbots et assistants virtuels

Les chatbots alimentés par l’IA peuvent offrir un support client 24/7, améliorer la satisfaction des utilisateurs et augmenter les taux de conversion.

Réponses instantanées : Répondez immédiatement aux questions des visiteurs, réduisant ainsi le taux de rebond.
Support multilingue : Offrez une assistance dans plusieurs langues pour toucher une audience plus large.

Recommandations personnalisées

En utilisant des algorithmes de machine learning, vous pouvez recommander des produits, articles ou services pertinents à vos utilisateurs.

Algorithmes de suggestion : Proposez des produits similaires ou complémentaires basés sur les achats précédents des clients.
Personnalisation du contenu : Adaptez le contenu de votre site en fonction des préférences des utilisateurs.

Analyse prédictive

Utilisez l’IA pour analyser les tendances passées et prévoir les comportements futurs des utilisateurs.

Prédiction des ventes : Anticipez les périodes de forte demande et ajustez vos stocks en conséquence.
Marketing ciblé : Utilisez les données prédictives pour lancer des campagnes marketing plus efficaces.

Optimisation du contenu

L’IA peut analyser les performances de votre contenu et suggérer des améliorations pour augmenter l’engagement des utilisateurs.

Optimisation SEO : Utilisez des outils d’IA pour identifier les mots-clés les plus performants et optimiser votre contenu.
Création de contenu : Génération automatique de descriptions de produits ou d’articles de blog basés sur les tendances actuelles.

3. Étapes pour intégrer l’IA dans votre site web

Identifier les besoins

Déterminez quelles tâches ou quels aspects de votre site peuvent bénéficier de l’IA.

Analyse des points de douleur : Identifiez les domaines où l’IA peut résoudre des problèmes ou améliorer l’efficacité.
Définition des objectifs : Clarifiez ce que vous souhaitez accomplir avec l’intégration de l’IA.

Choisir les bonnes technologies

Sélectionnez les outils et les plateformes d’IA qui répondent le mieux à vos besoins.

Plateformes d’IA : Considérez des plateformes comme IBM Watson, Google AI, ou Microsoft Azure.
Outils spécifiques : Utilisez des outils comme TensorFlow pour le machine learning ou Chatfuel pour les chatbots.

c. Implémentation et intégration

Intégrez les technologies d’IA choisies dans votre site web de manière fluide.

Développement et test : Collaborez avec des développeurs pour intégrer et tester les solutions d’IA.
Formation des équipes : Formez votre équipe à utiliser et à gérer les nouvelles technologies.

d. Suivi et optimisation

Une fois l’IA intégrée, surveillez ses performances et apportez des ajustements en fonction des résultats obtenus.

Analyse continue : Utilisez des outils d’analyse pour mesurer l’impact de l’IA sur votre site.
Ajustements réguliers : Ajustez les algorithmes et les configurations pour optimiser les performances.

L’intégration de l’intelligence artificielle dans votre site web en 2024 peut transformer la manière dont vous interagissez avec vos utilisateurs, améliorez vos opérations et optimisez vos stratégies. En suivant les étapes décrites et en utilisant les bonnes technologies, vous pouvez tirer pleinement parti de l’IA pour offrir une expérience utilisateur exceptionnelle et atteindre vos objectifs commerciaux.

N’hésitez pas à contacter notre agence web à Paris pour découvrir comment nous pouvons vous aider à intégrer l’IA dans votre site internet et exploiter tout son potentiel en 2024.

Les 5 IA incontournables pour la création de sites internet en 2025 et leur impact sur les métiers du web

IA Générative

En 2025, plusieurs technologies IA émergentes influenceront significativement le secteur de la création web. Voici un aperçu de cinq IA incontournables pour la création de sites internet en 2025 et leur impact sur les métiers du web :

1. ChatGPT et la rédaction web : Les modèles de langage comme ChatGPT utilisent l’IA pour générer du contenu textuel de qualité, ce qui peut considérablement accélérer le processus de rédaction de contenu pour les sites internet. Cependant, bien que ces outils puissent faciliter la création de contenu, ils ne remplaceront pas complètement les rédacteurs web, car la créativité et le flair humains restent indispensables pour produire un contenu vraiment captivant et original.

2. Midjourney et le webdesign : Midjourney est un exemple d’IA spécialisée dans le webdesign, capable de générer des maquettes de sites web à partir de simples descriptions ou esquisses. Bien que ces outils puissent aider les designers à explorer rapidement différentes idées de conception, ils ne remplaceront pas le rôle crucial des designers web, qui apportent une expertise créative et esthétique essentielle à la conception d’interfaces utilisateur exceptionnelles.

3. GitHub Copilot et le développement web : GitHub Copilot est un assistant IA conçu pour aider les développeurs à écrire du code en suggérant des lignes de code basées sur le contexte et les commentaires. Bien que cet outil puisse accélérer le processus de développement, il ne remplace pas entièrement les développeurs, car la compréhension humaine du contexte et des exigences spécifiques reste cruciale pour la création de solutions logicielles efficaces et robustes.

4. Notion AI et la gestion du travail en entreprise : Notion AI intègre des fonctionnalités IA pour automatiser et améliorer la gestion des tâches et des projets en entreprise. Bien que ces outils puissent optimiser l’organisation et la collaboration, ils ne remplacent pas la nécessité d’une gestion humaine efficace, car les compétences de leadership et de prise de décision restent indispensables pour coordonner efficacement les équipes et les projets.

5. Canva IA et la création graphique : Canva IA utilise l’IA pour simplifier le processus de création graphique en générant automatiquement des mises en page et des designs personnalisés. Bien que ces outils puissent être utiles pour les tâches graphiques simples, ils ne remplacent pas l’expertise créative et le savoir-faire des designers graphiques, qui apportent une valeur ajoutée par leur compréhension du design et de la communication visuelle.

L’IA menace-t-elle les métiers du web ?

L’intégration croissante de l’IA dans la création de sites internet suscite des inquiétudes quant à son impact sur les métiers du web. Bien que l’IA puisse automatiser certaines tâches répétitives et simplifier certains processus, elle ne remplace pas entièrement le travail humain. Au contraire, elle offre de nouvelles opportunités en permettant aux professionnels du web de se concentrer sur des tâches plus stratégiques et créatives. Les métiers du web évoluent pour s’adapter à ces nouvelles technologies, avec un accent accru sur les compétences en analyse de données, en conception UX/UI et en gestion de projets.

L’émergence de nouveaux métiers

L’émergence de l’IA dans la création de sites internet ouvre la voie à de nouveaux métiers et opportunités professionnelles. Des rôles tels que celui de spécialiste en IA pour le web, responsable de l’intégration et de l’optimisation des technologies IA dans les projets web, deviendront de plus en plus importants. De même, les métiers axés sur l’analyse des données et l’interprétation des insights tirés des technologies IA, ainsi que les postes de gestion de projets orientés IA, verront une demande croissante sur le marché du web. En fin de compte, l’IA ne menace pas les métiers du web, mais les transforme, offrant de nouvelles perspectives et possibilités pour les professionnels de ce secteur en constante évolution.

Les 5 meilleures technologies à utiliser pour créer son site web en 2024

Technologie Web

Le développement web évolue constamment, et choisir les bonnes technologies pour créer un site web est crucial pour garantir performance, sécurité et évolutivité. Voici les cinq meilleures technologies à utiliser en 2024 pour créer un site web performant et moderne.

1. React.js

Pourquoi l’utiliser : React.js est une bibliothèque JavaScript populaire développée par Facebook. Elle permet de créer des interfaces utilisateur interactives et dynamiques avec une performance optimale grâce à son DOM virtuel.

Avantages :

Composabilité : React permet de créer des composants réutilisables, ce qui facilite le développement et la maintenance du site.
Performance : L’utilisation du DOM virtuel améliore considérablement la performance des applications web.
Écosystème riche : Avec une large communauté et de nombreux outils et bibliothèques complémentaires, React est une option robuste pour les développeurs.

2. Vue.js

Pourquoi l’utiliser : Vue.js est un autre framework JavaScript qui a gagné en popularité grâce à sa flexibilité et sa facilité d’intégration. Il est idéal pour les projets de toutes tailles.

Avantages :

Facilité d’apprentissage : Vue.js est connu pour sa courbe d’apprentissage douce, ce qui le rend accessible aux développeurs débutants.
Modularité : Il permet d’intégrer facilement des composants dans des projets existants ou de créer des applications complètes.
Performance : Vue.js est léger et offre une excellente performance, même pour les applications complexes.

3. Next.js

Pourquoi l’utiliser : Next.js est un framework React qui permet de créer des applications web statiques et dynamiques avec un rendu côté serveur (SSR) et une génération statique (SSG).

Avantages :

SEO optimisé : Grâce au rendu côté serveur, Next.js améliore le SEO en permettant aux moteurs de recherche d’indexer efficacement les pages.
Performance : Il offre des optimisations automatiques pour la performance, comme le découpage de code et le préchargement des pages.
Flexibilité : Next.js peut être utilisé pour une large gamme de projets, des sites statiques aux applications web complexes.

4. Jamstack

Pourquoi l’utiliser : Jamstack est une architecture moderne qui se concentre sur la décentralisation du rendu des pages. Il repose sur JavaScript, des API et des balisages pré-rendus.

Avantages :

Sécurité : En n’ayant pas de serveur traditionnel, les points d’attaque sont réduits, ce qui augmente la sécurité.
Performance : Les sites Jamstack sont souvent plus rapides car ils utilisent des CDN pour servir le contenu.
Scalabilité : Il est facile de mettre à l’échelle des sites Jamstack car le contenu est souvent servi statiquement.

5. GraphQL

Pourquoi l’utiliser : GraphQL est une technologie de requête de données qui permet aux clients de demander exactement les données dont ils ont besoin, ni plus ni moins.

Avantages :

Efficacité : Réduit le nombre de requêtes nécessaires pour récupérer les données, ce qui peut améliorer la performance.
Flexibilité : Permet de demander des données spécifiques, ce qui réduit la surutilisation des ressources.
Écosystème : Avec un écosystème riche et une adoption croissante, GraphQL est bien soutenu par de nombreuses grandes entreprises.

Webdigital : Votre partenaire pour un développement web de pointe

Chez Webdigital, nous sommes à la pointe des dernières technologies de développement web. Notre équipe d’experts est prête à vous aider à choisir et à implémenter les meilleures solutions technologiques pour votre projet web en 2024. Que vous souhaitiez créer un site web dynamique avec React.js, un site optimisé pour le SEO avec Next.js, ou une architecture sécurisée et performante avec Jamstack, nous avons l’expertise pour transformer votre vision en réalité.

Faites confiance à Webdigital pour créer un site web moderne et performant. Contactez-nous dès aujourd’hui pour découvrir comment nous pouvons vous aider à réussir en ligne.

Les erreurs courantes en développement web et comment les éviter !

Développement web

Même les développeurs expérimentés peuvent commettre des erreurs qui affectent la performance, la sécurité et l’expérience utilisateur d’un site web.
Voici les erreurs les plus courantes en développement web et comment les éviter.

1. Ne pas optimiser la vitesse de chargement des pages

Erreur courante : Les sites web lents peuvent frustrer les utilisateurs et les amener à quitter votre site. Les images non optimisées, le code non minifié et les trop nombreuses requêtes HTTP peuvent ralentir votre site.

Comment l’éviter : Utilisez des outils comme Google PageSpeed Insights pour identifier les problèmes de performance. Optimisez les images, minifiez le CSS et le JavaScript, et utilisez la mise en cache du navigateur pour améliorer la vitesse de chargement des pages.

2. Ignorer l’optimisation mobile

Erreur courante : Ne pas concevoir un site web responsive peut entraîner une mauvaise expérience utilisateur sur les appareils mobiles, ce qui est crucial étant donné l’augmentation du trafic mobile.

Comment l’éviter : Adoptez une approche mobile-first lors de la conception de votre site. Utilisez des frameworks comme Bootstrap pour garantir que votre site est responsive. Testez votre site sur différents appareils et navigateurs pour assurer une expérience utilisateur cohérente.

3. Mauvaise gestion des erreurs

Erreur courante : L’absence de gestion des erreurs peut entraîner des pages de plantage non informatives, ce qui peut frustrer les utilisateurs et nuire à la crédibilité de votre site.

Comment l’éviter : Implémentez des messages d’erreur clairs et informatifs. Utilisez des outils de monitoring comme Sentry pour détecter et résoudre les erreurs rapidement. Assurez-vous que votre site affiche des pages d’erreur personnalisées pour maintenir une bonne expérience utilisateur.

4. Sécurité négligée

Erreur courante : Les vulnérabilités de sécurité, telles que les injections SQL et les scripts intersites (XSS), peuvent exposer votre site à des cyberattaques.

Comment l’éviter : Utilisez des pratiques de codage sécurisées, validez et assainissez toutes les entrées utilisateur. Utilisez des outils de scanning de sécurité pour identifier et corriger les vulnérabilités. Assurez-vous que toutes les données sensibles sont chiffrées.

5. Mauvaise structure de navigation

Erreur courante : Une navigation confuse ou mal structurée peut rendre difficile pour les utilisateurs de trouver les informations dont ils ont besoin, ce qui peut les amener à quitter votre site.

Comment l’éviter : Concevez une structure de navigation claire et intuitive. Utilisez des menus déroulants pour organiser les catégories de manière logique. Effectuez des tests utilisateurs pour identifier les points de friction et ajuster la navigation en conséquence.
Webdigital : Votre partenaire pour un développement web sans erreurs

Chez Webdigital, nous comprenons l’importance de chaque détail dans le développement web. Nos experts sont là pour vous aider à éviter ces erreurs courantes et à créer un site web performant, sécurisé et convivial. Nous offrons des solutions sur mesure pour optimiser la vitesse de chargement, garantir une expérience mobile fluide, gérer efficacement les erreurs et renforcer la sécurité de votre site.

Faites confiance à Webdigital pour un développement web impeccable. Contactez-nous dès aujourd’hui pour découvrir comment nous pouvons transformer votre présence en ligne.

Comment réussir son recrutement pour ses études UX ?

Recrutement UX/UI Designer

L’objectif est de réaliser votre étude avec des utilisateurs qui correspondent vraiment à votre cible. Alors parfois c’est plus difficile mais vous n’aurez pas d’intérêt à demander l’avis de personne qui ne sont pas susceptible d’acheter votre produit ou votre service.

Nous recrutons très régulièrement tout type d’utilisateur. Du grand public pour une enseigne de grande distribution, à des chirurgiens en passant par des électriciens ou des personnes partant en famille en vacances dans telle région…

Nous avons décidé de partager avec vous les éléments à prendre en compte pour un recrutement réussi

1) Avoir son propre panel ou passer par un panéliste

Soit vous réalisez en interne votre recrutement en mettant en place votre panel, soit vous externalisez cette tâche avec votre agence ux ou par un panéliste. En tant qu’agence ux, nous avons choisi de mettre en place notre propre panel d’utilisateur.

“Since the war, the coffee break has been written into union contracts”

Plusieurs méthodes existent pour créer votre base d’utilisateur comme les réseaux sociaux, la distribution de prospectus, les offres de parrainage…. Il faudra penser à animer votre panel et aussi à le diversifier. Il ne s’agit pas d’interroger que vos « fans » qui vous connaissent par cœur et qui adorent votre marque, ni avoir uniquement des étudiants ou des retraités car ils ont plus de temps à vous accorder.

Il est également intéressant d’utiliser votre fichier client et/ou votre fichier prospect. Cela dépendra des objectifs de votre étude.

2) Identifier votre cible et le nombre de personne

La 1ère question à vous poser est de connaître l’objectif de votre étude afin d’identifier le type d’utilisateur que vous souhaitez étudier. Il est nécessaire de connaitre vos clients et d’avoir identifier vos cibles primaires et secondaires. C’est aussi à l’aide de vos personas que vous pourrez réussir cette étape (et votre marketing en général).

Quant au nombre de personne à recruter, cela dépend de vos objectifs et du nombre de cible à recruter. Plus vous avez de cibles différentes et plus il faudra prévoir d’utilisateur. Il est reconnu qu’il faut au moins 5 utilisateurs par cible pour avoir suffisamment de retours utilisateurs significatifs.

Il faut aussi penser à mixer votre panel de test ou d’étude. Si vous avez une cible large, vous pouvez mixer homme / femme, l’âge, les CSP, l’aisance informatique, …

10 principes de la psychologie utiles pour les UX designers

Principe UX

Dans cet article, nous allons aborder les 10 lois de la psychologie qui sont applicables à l’UX, et plus généralement au design web :

1. Loi de Fitts : distance et taille

LOI

→ « Le temps nécessaire pour atteindre une cible est dépendant de la distance et de la taille de cette cible. »

La loi de Fitts est une formule qui définit le temps qu’il faut à une personne pour amener son pointeur d’un endroit de l’écran à un autre. Cette loi doit être appliquée tout en conservant des considérations esthétiques, pour éviter de trop rapprocher les actions importantes que l’utilisateur doit réaliser.

ORIGINE

En 1954, le psychologue Paul Fitts, examinant le système moteur humain, a montré que le temps requis pour se déplacer vers une cible dépend de la distance qui la sépare, mais qu’il est inversement proportionnel à sa taille. Selon sa loi, les mouvements rapides et les petites cibles entraînent des taux d’erreur plus élevés, en raison du compromis vitesse-précision. Bien qu’il existe plusieurs variantes de la loi de Fitts, elles englobent toutes cette idée. La loi de Fitts est largement appliquée dans la conception de l’expérience utilisateur (UX) et de l’interface utilisateur (UI). Par exemple, cette loi a influencé la convention de rendre les boutons interactifs de grande taille (en particulier sur les appareils mobiles actionnés par le doigt) – les boutons plus petits sont plus difficiles (et prennent beaucoup de temps) à cliquer.

ILLUSTRATION

 

Par exemple, sur le site de Airbnb, la barre de recherche est grosse, visible, et en plein centre de l’écran : difficile de la louper !

loi_ux_airbnb

2. Loi de Hick : choix

LOI

→ « Le temps nécessaire pour prendre une décision augmente avec le nombre et la complexité des choix. »

On peut décomposer une tâche en 4 phases :

  • A/ Détecter un problème ou identifier un objectif
  • B/ Déterminer les options pour le résoudre ou l’atteindre
  • C/ Choisir un option
  • D/ Réaliser l’option choisie

La loi de Hick est situé en phase C. Elle s’applique à des processus simple, comme le choix d’un bouton sur lequel appuyer.

Le designer peut prendre en compte cette loi lors de la conception d’interfaces avec des menus et tableau de bord.

ORIGINE

La loi de Hick (ou la loi de Hick-Hyman) est nommée d’après une équipe de psychologues britannique et américaine de William Edmund Hick et de Ray Hyman. En 1952, ils ont entrepris d’examiner la relation entre le nombre de stimuli présents et le temps de réaction d’un individu à un stimulus donné. Comme vous vous en doutez, plus il y a de stimuli à choisir, plus il faut de temps à l’utilisateur pour prendre une décision avec laquelle interagir. Les utilisateurs bombardés de choix doivent prendre le temps d’interpréter et de décider, cela leur donne du travail qu’ils ne veulent pas.

ILLUSTRATION

 

3. Loi de Jakob : Les habitudes

LOI

→ « Les utilisateurs passent la majorité de leur temps sur d’autres sites. Cela signifie que les utilisateurs préfèrent que votre site fonctionne comme ceux qu’ils connaissent déjà. »

ORIGINE

La loi de Jakob a été inventée par Jakob Nielsen, le directeur du groupe Nielsen Norman, qu’il a co-fondé avec le Dr. Donald A. Norman (ancien vice-président de la recherche chez Apple Computer). Pour permettre des améliorations rapides et peu coûteuses des interfaces utilisateur, il a inventé plusieurs méthodes d’étude et d’analyse d’interfaces basées sur ce principe, dont l’évaluation heuristique. Ce principe, aussi évoqué par Steve Krug dans “Don’t make me think”, prend le parti d’utiliser les conventions existantes du web pour concevoir des interfaces.

ILLUSTRATION

La vaste majorité des sites e-commerce ont une image sur la gauche, des choix sur la droite et un bouton d’ajout au panier en dessous : l’utilisateur est habitué à cette disposition. Pas besoin d’être sur-créatif, utiliser les conventions existantes ! (exemple : Sarenza)

 

4. Loi de Prägnanz : effort

LOI

→ « Les gens vont percevoir et interpréter les images complexes dans leur forme la plus simple possible, car c’est l’interprétation qui demande le moins d’effort cognitif. » Par exemple un puzzle est interprété comme une image d’ensemble et non comme une somme d’éléments de petite taille. On peut en conclure que plus une image sera simple moins elle va requérir de ressources cognitives et sera plus facilement mémorisée.

ORIGINE

En 1910, le psychologue Max Wertheimer a eu une idée en observant une série de lumières clignotantes allumées et éteintes à un passage à niveau. Cela est similaire à ce que l’on peut observer sur des lumières de fêtes foraines.

Pour l’observateur, il semble qu’une seule lumière se déplace autour du chapiteau, passant de l’ampoule à l’ampoule, alors qu’en réalité c’est une série d’ampoules allumées et éteintes et les lumières ne bougent pas tout. Cette observation a conduit à un ensemble de principes descriptifs sur la façon dont nous perçevons visuellement les objets.

ILLUSTRATION

 

5. Loi de proximité

LOI

→ « Les objets proches les uns des autres, ont tendance à être groupés. »

Cet effet de regroupement découle de la proximité des éléments. Cette loi est très utile en design pour exprimer une rapprochement ou une connexion entre plusieurs éléments.

ORIGINE

La Loi de Proximité stipule que les objets proches les uns des autres tendent à être groupés ensemble. Wertheimer a noté que les séquences rapides d’événements créent l’illusion du mouvement. Un exemple de ceci serait les films d’animation. Les films sont en fait une succession rapide d’images fixes qui créent une expérience visuelle fluide.

ILLUSTRATION

 

6. Loi de Parkinson : temps

LOI

→ « La durée de n’importe quelle tâche augmentera jusqu’à ce que tout le temps disponible soit consommé. »

ORIGINE

Mis en avant par Cyril Northcote Parkinson dans un essai humoristique publié dans The Economist en 1955 puis dans le livre Parkinson Law : The Pursuit of Progress (Londres, John Murray, 1958), la Loi de parkinson est dérivée de sa vaste expérience dans la fonction publique britannique. Elle illustre une limitation dans la productivité de l’être humain.

ILLUSTRATION

Par exemple, Amazon propose un bouton “acheter cet article” : l’achat “en un clic” pour que l’utilisateur mette le moins de temps possible pour réaliser un achat.

 

7. Serial position effect : début et fin

LOI

→ « Les utilisateurs ont une propension à mieux se rappeler les 1ers et derniers objets d’une série. »

Cet effet s’explique par le fait que les éléments présentés en premier seront plus facilement enregistrés dans le mémoire à long terme, et ceux vus en dernier le seront dans la mémoire à court terme.

ORIGINE

L’effet de position en série (serial position effect), un terme inventé par Herman Ebbinghaus, décrit comment la position d’un élément dans une séquence affecte la précision du souvenir. Impliquant deux concepts, l’effet de primauté et l’effet de récence, explique comment les éléments présentés au début d’une séquence et la fin d’une séquence ont plus d’impact dans l’esprit que les éléments au milieu d’une liste.

ILLUSTRATION

Sur Instagram par exemple, le premier élément est la page d’accueil (le flux) et le dernier élément est votre profil. Ce sont les 2 fonctionnalités principales de l’application.

 

8. Loi de Tesler : conservation de la complexité

LOI

→ « La loi de Tesler, aussi connue comme la Loi de conservation de complexité, énonce que, pour n’importe quel système, il y a une certaine complexité qui ne peut pas être réduite. »

Le design ne peut être simplifié que jusqu’à un certain point. A partir de ce point, la complexité ne sera que déplacée. Si le système doit être simplifié pour l’utilisateur, il sera peut être complexifié pour celui qui le gère. Le transfert de difficulté pour être sur la surface (visuel) ou bien caché (fonctionnalité sous-jacente).

ORIGINE

Alors qu’il travaillait pour Xerox au milieu des années 1980, Larry Tesler s’est rendu compte que la façon dont les utilisateurs interagissaient avec les applications était tout aussi importante que l’application elle-même. Le livre “Designing for Interaction” de Dan Saffer comprend une interview de Larry Tesler qui décrit la loi de conservation de la complexité. Larry Tesler soutient que, dans la plupart des cas, un ingénieur devrait passer une semaine supplémentaire à réduire la complexité d’une application plutôt que de faire passer des millions d’utilisateurs à utiliser un programme complexe.

ILLUSTRATION

 

Sur un distributeur automatique, la position (en bleu) du système de récupération de la monnaie peut varier mais ne simplifie par la facilité d’usage globale.

9. Effet Von Restroff (ou “isolation effect”) : Différence

LOI

→ « L’effet Von Restorff, aussi connu comme l’effet d’isolation, prédit que lorsque plusieurs objets similaires sont présents, celui qui diffère du reste est le plus à même d’être retenu. »

Cet effet est largement utilisé dans les campagnes de publicité, les logos de marques et emballages. Il peut être utilisé pour mettre en avant les éléments du milieu d’une liste, car selon le principe de la position vu précédemment, les premiers et derniers éléments seront de fait mieux mémorisés.

ORIGINE

Le psychiatre et pédiatre allemand Hedwig von Restorff (1906-1962), dans son étude de 1933, a trouvé que lorsque les participants ont été présentés avec une liste d’articles catégoriquement similaires avec un élément distinctif et isolé sur la liste, la mémoire pour cet article a été améliorée.

ILLUSTRATION

Si une personne regarde une liste de courses avec un élément surligné en vert, cette personne sera plus à même de se souvenir de l’élément surligné.

De plus, dans cette suite de mots : bureau, chaise, lit, table, poney, armoire, canapé. C’est le mot “poney” qui sera plus facilement mémorisé car il sort du lot !

 

10. Effet Zeigarnik : incomplétion

LOI

→ « Les utilisateurs se souviennent des tâches incomplètes ou interrompues mieux que des tâches complétées. »

ORIGINE

Bluma Wulfovna Zeigarnik (1900 – 1988) était psychologue et psychiatre soviétique, membre de l’École de psychologie expérimentale de Berlin et du Cercle Vygotsky. Dans les années 1920, elle a mené une étude sur la mémoire, dans laquelle elle a comparé la mémoire par rapport à des tâches incomplètes et complètes. Elle a constaté que les tâches incomplètes sont plus faciles à retenir que les réussites. Ceci est maintenant connu comme l’effet Zeigarnik.

ILLUSTRATION

Par exemple sur le site de Creme de la creme (plateforme de freelancing), un indicateur d’avancement rappelle aux utilisateurs qu’ils ont encore des tâches à réaliser.

loi_ux_creme

UI/UX Design : Les tendances pour 2024

UX-design-2024
  • Design inclusif : Une conception qui prend en compte la diversité des utilisateurs, y compris ceux ayant des capacités différentes, en fournissant des expériences accessibles à tous.
  • Design sans interface utilisateur (UI) : L’adoption de technologies telles que la voix, la réalité augmentée (AR) et la réalité virtuelle (VR) pour créer des expériences utilisateur sans interface graphique traditionnelle.
  • Personnalisation et recommandation : L’utilisation de l’analyse des données et de l’intelligence artificielle pour personnaliser les expériences utilisateur en fonction des préférences individuelles et des comportements passés.
  • Conception sans friction : La simplification des parcours utilisateur pour réduire les frictions et les points de friction, en favorisant une navigation fluide et intuitive.
  • Design éthique : Une approche axée sur l’éthique dans la conception, en tenant compte des implications sociales et morales de la technologie et en veillant à ce que les produits numériques respectent les valeurs et les droits des utilisateurs.
  • Conception adaptative : La création d’interfaces qui s’adaptent dynamiquement aux différents appareils, tailles d’écran et environnements, offrant une expérience cohérente sur tous les supports.
  • Micro-interactions : Des interactions subtiles mais significatives entre l’utilisateur et l’interface, telles que des animations, des réactions et des retours haptiques, pour améliorer l’engagement et la rétention des utilisateurs.
  • Design écologique : L’intégration de pratiques de conception durables visant à réduire l’empreinte écologique des produits numériques, en optimisant les performances et en minimisant la consommation d’énergie.
  • Minimalisme et simplicité : Le minimalisme et la simplicité en web design privilégient la clarté, la lisibilité et l’efficacité. En réduisant les éléments décoratifs et en adoptant une palette de couleurs restreinte, ces approches offrent une expérience utilisateur intuitive et agréable. Grâce à une organisation rationnelle de l’information et une navigation fluide, les sites web minimalistes mettent en valeur le contenu essentiel et facilitent l’interaction des utilisateurs.
  • Designs inclusifs et accessibles : Les designs inclusifs et accessibles visent à créer des expériences universelles qui prennent en compte la diversité des utilisateurs. En privilégiant une conception accessible à tous, ces approches garantissent une expérience utilisateur équitable, sans barrières pour les personnes ayant des capacités différentes. En intégrant des fonctionnalités telles que des descriptions alternatives pour les médias, des contrastes adaptés et une navigation intuitive, les designs inclusifs favorisent une accessibilité globale et une expérience utilisateur enrichie pour tous.
  • L’accessibilité devient une priorité majeure : L’accessibilité est désormais une priorité absolue. En mettant l’accent sur la conception inclusive et l’adaptation aux besoins de tous les utilisateurs, cette approche garantit que les produits numériques sont accessibles à tous, sans exception.
  • Interactivité avancée : L’interactivité avancée offre des expériences utilisateur dynamiques et engageantes. En intégrant des fonctionnalités interactives sophistiquées, elle permet une exploration immersive du contenu et une interaction fluide avec les interfaces numériques.
  • Personnalisation et IA : La personnalisation et l’intelligence artificielle (IA) révolutionnent le web design. Grâce à des algorithmes sophistiqués, cette tendance permet de créer des expériences utilisateur sur mesure, adaptées aux préférences individuelles et aux comportements passés.
  • Design éthique : Le design éthique met l’accent sur la responsabilité sociale et morale dans la conception numérique. En veillant à respecter les droits et les valeurs des utilisateurs, cette approche garantit des expériences en ligne transparentes, équitables et respectueuses de la vie privée.
  • Dark Mode et Color Psychology : Le mode sombre et la psychologie des couleurs influencent le design web. En utilisant des palettes de couleurs spécifiques, cette tendance crée des interfaces visuellement attrayantes et favorise des expériences utilisateur confortables, adaptées à différentes préférences et environnements de visualisation.
  • Voice User Interfaces (VUIs) : Les interfaces vocales utilisateur (VUIs) transforment le web design. En intégrant des commandes vocales et des interactions basées sur la voix, cette tendance offre des expériences utilisateur intuitives et sans contact, adaptées à l’évolution des technologies de l’assistant vocal.
  • Les biais cognitifs : L’utilisation des biais cognitifs est une stratégie de conception qui exploite les tendances naturelles de pensée et de comportement humains. En intégrant ces biais dans la conception des interfaces et des interactions, cette approche vise à influencer positivement les décisions et les actions des utilisateurs, en les guidant de manière subtile et persuasive vers des choix spécifiques.